Le temps d'une vie

Bienvenue dans mon imagination

lundi 22 mars 2010

El Tango

Maddy, Je n’avais plus entendu ce prénom depuis bien longtemps, il me semble que cela date de la belle époque, l’année de mes vingt et un printemps. Celle où on est jeune, ou on apprend, où on consomme une après adolescence, une après début d’adulte. Période transitoire, pas toujours évidente. L’année de mes premiers amours, l’année de l’amour. Les aléas de la vie s’enchaine parfois si vite que l’on perd le flot du temps, les relations se ternissent, se fanes, puis s’oublies dans les profondeurs du néant. J’ai retrouvé par delà... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 20:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 13 mars 2009

Aléas symphoniques

  Nouvelle-Orléans, 1930. La nuit vient de tomber sur le pays de la musique, l’air est vivace et entraine loin dans... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 23:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 24 février 2009

Le petit artiste.

La jeune fille de toujours avait envie de se balader, envie de voir la mer, de contempler la pleine lune. Seulement voilà il était plus de minuit et comme chaque nuit, elle ne dormait pas, elle ne dormait plus, elle était dans son lit, nue, et une fois de plus rêvant de liberté. Elle voulait sentir le vent contre sa peau finement vêtue d’une petite robe blanche, contre ses longs cheveux. Le vent, son ami le plus fidèle, celui qui avait partager toute sa vie, celui qui lui avait soufflé tant d’histoires, le vent son... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 21:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 6 avril 2007

Rêves de liberté

Rêves de liberté II- Parfum du sud Une douce mélodie retentit, chants envoûtants qui résonne. Zoyrä fille d’ébène est assise à la terrasse d’un café, situé tout près de la mer, face aux calanques. Ses longs cheveux noirs se soulèvent au gré du vent, un livre à la main, elle lit. Zoyrä est en vacances dans un petit village près de Marseille, son nom elle le trouve assez envoûtant, elle le trouve tout à fait charmant: Cassis. La jeune demoiselle ferme son livre, soupire et regarde son verre, vide.... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 5 avril 2007

Stairway To Heaven

6h : Le docteur Thomas Edward Stevenson sort de chez lui, le brouillard enveloppe la rue tandis que le soleil commence à embraser le ciel de sa lumière rougeâtre. C’ est un homme âgé d’environ trente, trente cinq ans, brun aux yeux noisettes il n’est pas spécialement beau mais dégage quelque chose de spécial, il n’est pas spécialement grand non plus, ni très svelte, en fait c’est juste un individu comme un autre. Il avance, l’homme se rend comme chaque matin à son travail, il exerce à l’hôpital Robert... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 novembre 2006

Rêves de liberté I- Errance Il faisait moins froid qu’à la coutumée dans les petites ruelles d’une ville parisienne. Ici et là tout le monde sort du boulot, des écoles où d’ailleurs, pressés de retrouver son chez soi douillet. Même si la nuit tombe bien vite, certains voguent. Il fut bien aisé pour une demoiselle de se promener parmi la foule. Zoyrä, fille d’ébène, princesse à la peau d’ambre, aux yeux de miel et aux cheveux auburn marche, court et vole… Elle pense et... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 22:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 4 septembre 2006

La nuit tombe, enchanteresse aux milles facettes, prenant la place du dieu soleil. Une jeune fille à la peau noire se trouve dans une ruelle, aussi sombre que la nuit qui tombe, des nuages cachant la lune divinatrice. La demoiselle est couchée sur les pavées froids, de ses yeux, de son corps coulent des larmes de sang, sa peau souffre de contusions, des bleus qui deviennent violets au fil du temps, ses vêtements déchirés sont bientôt trempés de pluie, un pantalon, un veste si prévisible de l’époque actuel mais pourtant si... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 21:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 22 juillet 2006

Un coup de piano, bref, languissant et terriblement violent. Elle à peur, elle respire aux sons entrecoupés des violons, pas chassés, coupés, violentés, maladroits… Ewan Gregor, José Feliciano et Jacek Koman, sa voix merveilleusement veloutée, ses voix. Quelques coups de batterie, elle transpire, le son de la guitare mélangée à ses tremblements, sa jupe espagnole tourbillonne a chacun de ses tournoiements, elle secoue la tête en saccadé, elle est extrêmement sérieuse. Quelques coups de talons, hop, hop, hop... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 19 juillet 2006

La jeune fille de toujours avait envie de se balader, envie de voir la mer, de contempler la pleine lune. Seulement voilà il était plus de minuit et comme chaque nuit, elle ne dormait pas, elle ne dormait plus, elle était dans son lit, nue, et une fois de plus rêvant de liberté. Elle voulait sentir le vent contre sa peau finement vêtue d’une petite robe blanche, contre ses longs cheveux. Le vent, son ami le plus fidèle, celui qui avait partager toute sa vie, celui qui lui avait soufflé tant d’histoires, le vent son... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 15:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 18 juillet 2006

Il fait nuit, la fenêtre est ouverte sur l’extérieur, ce monde déjà si sombre. Une jeune fille est couchée sur son lit regardant par l'embrasure de ce carré ouvert dans le toit. Elle ne voulait pas allumer cette lumière qu’elle trouvait artificielle, elle ne voulait pas alerter ses proches qui somnolaient avec tranquillité dans les pièces d’à coté. Ses yeux habituellement verts mais présentement sombres étaient embués de larmes, elle pensait, à des choses tristes et mélancoliques. La petite fille en elle ressurgit... [Lire la suite]
Posté par Desyllusions à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]